Index général
Navigation
Site
Guide
Encyclopédie
Recherche
Archive
Liens
Fans

Traduction
English

La matrice fantôme

Références

Titre original :
The Shadow Matrix

Première publication :
Daw en 1997

Première publication française :
Pocket en 1998

Situation

Chronologie Ténébrane Précédent Suivant
La chanson de l'exil Le soleil du traitre
Chronologie de publication Précédent Suivant
La chanson de l'exil Le soleil du traitre

Ce roman est le vingtième dans l'histoire de Ténébreuse. C'est le vingtième dans l'ordre de publication.

Remarque

Ce roman a été écrit en collaboration avec Adrienne Martine-Barnes.

Présentation

La matrice fantôme est la suite directe de La chanson de l'exil. On y retrouve Margaret Alton et Mikhail Hastur.

Margaret tente de prendre le contrôle de sa matrice fantôme, cadeau empoisonné rapporté de son affrontement dans le sur-monde contre son ennemie Ashara, alors que Mikhail, de son côté, accomplit son devoir : assumer la charge du domaine Elhalyn dont il est le régent.

Les deux amants seront bientôt confrontés à une quête et un péril bien plus importants que leur épreuve individuelle, un voyage dans les âges du Chaos indispensable à la sauvegarde du monde qu'ils connaissent.

Mon avis

Fort heureusement, La matrice fantôme est un bien meilleur roman que La chanson de l'exil. Comme tous les romans Ténébrans, La matrice fantôme se focalise sur peu de personnages, en l'occurrence Margarida Alton et Mikhail Hastur. On peut considérer que le roman contient deux parties. La première s'intéresse aux aventures individuelles de Margarida et Mikhail, qui doivent chacun affronter leur démons personnels. La seconde partie raconte leur aventure commune dans les âges du Chaos.

La première partie est plutôt bonne, en particulier l'aventure de Mikhail, assez tendue et bien écrite. La partie concernant Margarida sert de toile de fond à l'aventure de Mikhail et permet de lui donner plus d'épaisseur. Je trouve que l'analyse des pensées de Mikhail est plutôt bien faite, en particulier en ce qui concerne ses sentiments ambigus envers sa bien-aimée.

La seconde partie est aussi assez bonne, certains passages assez oniriques renforçant le plaisir de lecture.

Je ne vois que deux points négatifs. En premier lieu, ce roman est un roman Ténébran de plus, pas très original et ressemblant donc à un produit commercial. En second lieu, il est clair qu'il n'y a pas vraiment de lien entre les deux parties du roman; ça ne me gêne pas vraiment, mais je pense que certains lecteurs seront surpris et déçus d'avoir non pas un gros roman mais deux petits !


copyright 96-99 Fabrice Rossi (rossi@fr.darkover.org)

fichier source (Dernière modification : Mer 21 Avr 1999 17:21:45)