Index général
Navigation
Site
Guide
Encyclopédie
Recherche
Archive
Liens
Fans

Résumé de Redécouverte

par Guillaume Perrier

A des années lumières de Terra, dans le vide spatial, l'astronef Minnesota approche du système de Cottman. A son bord, Elisabeth Mackintosh, anthropologue, et son fiancé, David Lorne, linguiste, rêvent de trouver une planète où s'installer et de fonder une famille. D'après leur amie, Ysaye Barnett, ingénieur informatique, la quatrième planète de ce système semblerait être colonisable, mais aurait un climat des plus inhospitaliers. Ysaye est télépathe et est intimement convaincue de la présence d'êtres intelligents sur cette nouvelle planète.

Sur le monde aux quatre lunes, Léonie Hastur, accompagnée de son frère jumeaux Lorill ainsi que de leur escorte, chevauche vers la Tour de Dalereuth, où elle doit recevoir la formation télépathique traditionnelle pour toute personne douée de laran. Léonie est une jeune fille gâtée, orgueilleuse et pleinement consciente de sa haute place dans la société. Elle désir devenir gardienne d'Arilinn, seul rang capable de satisfaire son ambition. Mais la jeune télépathe est préoccupée ; elle précent qu'un événement sans précédent, venant des quatre lunes, va bientôt se produire, modifiant à jamais la vie de son peuple. Cédant à un caprice, Léonie dissipe une tempête en formation, afin de pouvoir contempler les quatre lunes, objet de ses craintes.

Sur la lune Liriel, les nouveaux arrivants ont érigés de grands dômes de survit. Dans l'un d'eux, Elisabeth, David et Ysaye s'affairent à des relevés météorologiques, lorsqu'une tempête en formation se dissipe brusquement sous leurs yeux ; les trois terriens en restent perplexe.

A la Tour de Dalereuth, Léonie est en formation avec deux jeunes filles du clan Aillard, Melora et Rohana. Elle considère ses deux compagnes avec une suffisance affectée et ne manifeste à l'égard de Fiora, Gardienne de Dalereuth, qu'un respect forcé. Cette dernière réprimande vertement l'irresponsabilité de Léonie, qui se joue des éléments naturels. La jeune Hastur, blessée dans son amour propre, ne compte pas en rester là ; sa vengeance se traduira par une formidable tempête. Fiora, perplexe, n'ayant jamais été confrontée à tant d'impudence, expose ses craintes à Léonie, quant à ses capacités à suivre la formation de gardienne qui demande d'immenses sacrifices. Surprise, la jeune fille l'écoutera avec une humilité nouvelle. Ce soir là, Léonie, préoccupée, entre en rapport télépathique avec l'esprit d'Ysaye.

Les terriens ont enfin décidé d'envoyer la première équipe d'exploration sur l'étrange planète. Ysaye, David et Elisabeth en font parti. L'atterrissage est assez chaotique, et la navette s'écrase près d'Aldaran. Les terriens s'abritent dans un refuge de montagne non loin de là. Léonie, alors en rapport télépathique accidentel avec Ysaye, vit elle-même le crash de la navette. Elle en réfère à Fiora, qui prévient Aldaran. Mais la curiosité de Léonie la pousse à prévenir son frère Lorill des événements dont elle a été témoin. Elle lui enjoint alors d'aller enquêter sur place.

Dans les Heller, les secours s'organisent. Les terriens sont retrouvés et conduits au Château Aldaran. Très vite, ils réalisent que les autochtones sont sans doute issus d'un ancien vaisseau perdu. Elizabeth, grâce à ces pouvoirs télépathiques, s'impose comme traductrice et intermédiaire entre l'équipe terrienne et les ténébrans. Ils font la connaissance de Kermiac, Seigneur d'Aldaran, et de son écuyer, un certain Kadarin. Elizabeth tente d'expliquer à leur hôte, qui ils sont, d'où ils viennent et l'hypothèse de leur souche commune. Mais Kermiac reste sceptique quant à la véracité de son récit et à la santé mentale d'Elisabeth. David et Ysaye, eux aussi télépathes, captent également les pensées environnantes. C'est une expérience nouvelle et perturbante pour les trois terriens. Mais les autres membres du groupe, aveugles mentaux, cherchent une explication scientifiquement acceptable, ne croyant pas à la télépathie.

Quelques jours plus tard, l'astronef lui même se pose près de la cité de Caer Donn. Les ténébrans, ahuris, n'ont d'autres choix que de croire le récit des terriens. Elisabeth, fascinée, commence à étudier cette nouvelle civilisation. Les problèmes de langages sont rapidement résolus, ce qui permet aux deux cultures de se découvrir dans une vraie harmonie. On étudie les possibilités commerciales et la construction d'un astroport est même envisagée. Mais tout cela dépendra du statut qui sera attribué à la planète par les hautes autorités de l'Empire Terrien. Cependant, Ryan Evans, un xénobotaniste de l'astronef vil et sans scrupule, est bien décidé à exploiter pleinement les ressources de ce nouvel Eldorado. Elizabeth et David veulent se marier sans plus attendre. Kermiac leur propose le Château Aldaran comme lieu de cérémonie. Ce dernier découvre, par la suite, dans l'esprit d'Ysaye, la chaste liaison existante entre Lorill Hastur, arrivé depuis quelques jours, et sa soeur cadette Mariel. L'expression du Seigneur d'Aldaran, ne laisse rien présager de bon pour le jeune Hastur.

Après une longue attente, le statut de la planète est enfin rendu publique. Il s'agira d'un monde protégé où la construction d'un astroport sera possible, et où le commerce réduit sera laissé à l'initiative des indigènes, ainsi que les mouvements des terriens sur la planète. Elisabeth se lie d'amitié avec Kadarin, qui lui confie son appartenance à un très ancien peuple de Ténébreuse, les chieris, êtres légendaires et hermaphrodites, vivant dans les forêts reculées. Felicia, barragana du Seigneur Aldaran, serait également issue de cette race.

A Dalereuth, Léonie a commencé sa formation intensive de gardienne. Son frère la contact et lui parle d'une altercation qu'il a eu avec Kermiac Aldaran au sujet de sa soeur Mariel, portant sur une divergence culturelle. Léonie estime que la diplomatie doit l'emporter sur la fierté blessée de son frère. Elle lui demande donc de mettre son orgueil de coté et de poursuivre ses investigations sur les mystérieux terriens. Par la suite, Fiora annonce à Léonie qu'elle projette de l'envoyer à la Tour d'Arilinn, afin de parfaire sa formation. Ravie, la jeune fille a du mal à cacher son enthousiasme.

A Aldaran, la nuit du Solstice d'Hiver tombe sur l'astroport en construction. Lors de la fête donnée au Château, où terriens et ténébrans se retrouvent, Lorill Hastur fait une entrée remarquée pour présenter ses excuses publiques au Seigneur Aldaran. Ryan Evans et Elisabeth sont en grande conversation. Prétextant un travail urgent, Ryan cherche à l'attirer à sa serre de culture dans quelques intentions inavouables. Crédule, Elisabeth accepte. Lorsque Ysaye l'apprend, elle craint immédiatement pour son amie. Elle parvient à éloigner Evans à distance et demande à Lorill Hastur de la rejoindre là bas accompagné de David Lorne Tous trois retrouveront Elisabeth a moitié droguée au pollen de Kireseth. David emmènera sa femme délirante, tandis que Lorill emportera tendrement Ysaye dans ses bras, jusqu'à son appartement où ils s'abandonneront aux effets du pollen de la fleur étoile.

A son réveil, Ysaye est seule ; elle est groggy et souffre de graves allergies. Elle a de vagues souvenir d'elle et de Lorill Hastur, qu'elle croit être le fruit de son imagination. Les médecins la soigne quatre jours durant. Puis elle découvre qu'elle porte un enfant, celui de Lorill. Léonie restée en rapport avec Ysaye apprend la nouvelle ; elle contact aussitôt son frère, qui est honteux et accablé. Mais Léonie est bien décidée à convaincre Ysaye de leur remettre cet enfant hastur à la naissance ; elle contact donc la terrienne en personne. Mais la santé d'Ysaye se détériore ; les médecins décident alors de tuer le foetus et de stériliser la mère. Léonie, en rapport avec les médecins, assiste impuissante à ce spectacle. Après l'opération, Ysaye est contactée par Léonie, qui est sincèrement navrée pour sa nouvelle amie terrienne. Les deux femmes écouteront de la musique par l'intermédiaire de l'ordinateur. Mais Léonie, prise dans le tourbillon de la symphonie, contact télépathiquement la machine et se retrouve prisonnière à l'intérieur. Par une habile manoeuvre, Ysaye parvient à délivrer l'esprit de son amie.

Quelques temps plus tard, Ysaye, guérie, rencontre Kadarin. Ce dernier est désolé des mésaventures de la terrienne. Mais pour apaiser ses remords, il lui explique les effets aphrodisiaques du pollen de Kireseth. Ysaye comprend alors qu'Evans cultive illégalement cette plante pour en tirer bénéfice. Indignée, elle parvient au dôme de culture et détruit les plants de fleurs étoiles. Léonie entre en contact avec elle, inquiète des violentes émotions de la terrienne. Puis Evans pénètre dans la pièce. Lorsqu'il réalise ce qu'Ysaye a fait, il tente de l'étrangler. Léonie, en profond rapport mental avec son amie, se sent elle-même agressée. Elle projette, par le corps d'Ysaye, une violente décharge défensive, qui tuera Evans ; mais Ysaye sera gravement blessée.

David et Elisabeth, accompagnés de Kadarin et de Zeb Scott un collègue terrien, chevauchent dans les montagnes proches d'Aldaran. Lorsque Kadarin sent l'approche d'un Vent Fantôme, Zeb, intrigué, décide d'aller étudier ce phénomène de plus près. Laissant partir les deux hommes, David et Elisabeth, plus prudents, préfèrent s'abriter dans une bâtisse non loin de là. Mais dès leur arrivé, ils se retrouvent aux mains de farouches bandits, qui projettent de les échanger contre rançon.

La décharge qui a foudroyé Evans a également tué Ysaye. Léonie, elle-même en état de choc, erre dans le surmonde où elle rencontre la terrienne. Cette dernière lui demande un dernier service : prévenir les autorités terriennes de la situation fâcheuse dans laquelle se trouvent ses amis David et Elisabeth.

Dans les champs de Kireseth, Zeb et Kadarin se laissent glisser dans la douce euphorie provoquée par le pollen hallucinogène, quand brusquement l'image des Lorne prisonniers surgit dans l'esprit de Zeb. Les deux hommes rentrent aussitôt prévenir les autorités. Pour délivrer les otages, le Commandant MacAran a opté pour la force. Grâce à l'armement terrien, les bandits sont rapidement neutralisés ; les Lorne rejoindront les leurs saints et saufs. Hélas les bombes incendiaires terriennes mettront le feu à la forêt environnante.

L'intervention, plutôt "musclée", des terriens causera d'extrêmes préjudices dans les relations diplomatiques entre les deux cultures, car elle s'est faite dans le plus grand mépris du Pacte. Cette cassure que seul le temps parviendra à effacer, est une des conséquences direct de l'inévitable choc culturel. Lorill Hastur, ayant vu les effets néfastes de la technologie terrienne, préconise au conseil le moins de rapport possible avec ces étrangers des étoiles. Mais ces mesures isolationnistes d'un temps se montrerons inefficace dans la durée, face à l'expansionnisme terrien.


copyright 96-99 Guillaume Perrier
Version HTML par Fabrice Rossi (rossi@fr.darkover.org)

fichier source (Dernière modification : Mer 21 Avr 1999 17:21:45)