Index général
Navigation
Site
Guide
Encyclopédie
Recherche
Archive
Liens
Fans

Critiques de La Planète aux vents de folie

Incontournable, mais... (Fabrice Rossi (rossi@fr.darkover.org))

Ce roman conte l'histoire de l'arrivée des terriens sur Ténébreuse et les premiers pas de colonie. Incontournable par son caractère introductif, Darkover Landfall n'est pas le meilleur ouvrage de la série. Je conseille de le lire plus tard, en tant qu'ouvrage historique. Ceci étant il reste un très bon roman.

Ohé, ohé, Capitaine abandonné... (Jildaz Legendre)

Ce roman est très bon. MZB remonte aux origines des ténébrans et introduit les personnages légendaires qui survivront dans les récits trois milles ans plus tard. Mac Aran, Camilla Del Ray, le docteur Di Asturien, le père Valentin, seront autant de piliers à la civilisation ténébrane naissante...

Le deuxième intérêt, indépendamment du reste du cycle, est le classique thème des naufragés, sauf que dans ce cas particulier, l'île est à l'échelle d'une planète et n'est pas forcément déserte. Les dangers naturels et la perte de contact avec la civilisation terrienne posent les bases d'une intrigue palpitante.

Ohé, ohé, Géologue aventurier... (Jean-Marc Suzzoni)

J'avais follement aimé ce roman (le premier des Chroniques de Ténébreuse que j'ai jamais lu) quand (en 1976) je l'ai découvert dans la première édition française dans la collection Super-fiction d' Albin Michel. Je l'ai tout autant apprécié vingt ans après (connaissant mieux l'ensemble de la saga ténébranne) quand je l'ai relu pour faire cette petite critique...

D'abord parce que c'était sans aucun doute la première fois que je pouvais mettre le nez dans un roman d'aventures de SF qui soit aussi passionnant et dont les personnages (masculins et féminins) soient aussi fouillés dans leur psychologie et leurs relations... A la relecture, c'est toujours vrai. Seul, peut-être, le personnage du Capitaine Leicester peut paraître un peu bas de plafond... Mais c'est le scénario qui veut çà...

Ensuite, MZB nous raconte de façon très réaliste une formidable "robinsonnade psy", et aussi la découverte d'une région difficile sur une planète inconnue avec ses pièges, animaux, végétaux, et autres... Et, je vois que Jildaz a été aussi enthousiasmé que moi par ce thème. Pour une fois, la description de la planète est un peu plus soignée, exploration oblige...

Enfin (the final touch for me), le héro principal est un géologue... Il était (et est toujours) amusant de voir un confrère fictif expliquer à un élève comment faire une prospection et lever une carte géologique... Ah ! Découvrir une planète vierge comme Ténébreuse !


copyright 96-99 Fabrice Rossi (rossi@fr.darkover.org)

fichier source (Dernière modification : Mer 21 Avr 1999 17:21:45)