Index général
Navigation
Site
Guide
Encyclopédie
Recherche
Archive
Liens
Fans

Critiques de La Tour Interdite

Objectivement... (Jildaz Legendre)

Force est d'admettre que c'est encore l'un des trois meilleurs romans de la série que nous avons là. Excellent à tous points de vue, suspens, intrigues, traîtres, lutte politique, je m'arrêterai surtout sur l'intérêt essentiel la description criante de vérité et extrêmement émouvante d'un cercle de quatre télépathes, parfois amis, parfois amants, chacun ne pouvant cacher aux autres ses pensées les plus intimes. Difficiles en effet d'imaginer les difficultés engendrées lorsqu'un tel groupe se voit mis à nu par delà les barrières physiques. MZB tente une approche à nos yeux plus compréhensible par l'intermédiaire d'Andrew le terrien qui découvre une des plus fortes structures sociales ténébranes : les Tours.

Quelques détails passionnants viendront pigmenter le récit. Damon remontant le cours du temps pour discuter avec le légendaire Varzil Le Bon, ou l'intéressant concept d'un foetus lié télépathiquement à ses parents.

Comédie humaine (Jean-Marc Suzzoni)

Je ne sais plus quel critique de SF a utilisé cette expression balzacienne pour présenter la saga de Ténébreuse et expliquer le renouvelement permanent des intrigues de familles et des complots politiques qui agitent les Comyn, mais c'est parfaitement exact et particulièrement pour ce roman, sans doute le plus typique des romans "télépathes" de MZB.

Rien à dire contre ce roman, que ce soit dans le thème, la trame des épisodes ou la description des personnages. C'est bien fait et bien écrit.

Jildaz et moi sommes d'accord, c'est un des meilleurs romans de MZB, l'un des moins "romans d'aventures" du cycle aussi.


copyright 96-99 Fabrice Rossi (rossi@fr.darkover.org)

fichier source (Dernière modification : Mer 21 Avr 1999 17:21:45)