Index général
Navigation
Site
Guide
Encyclopédie
Recherche
Archive
Liens
Fans

Traduction
English

Les Matrices

Introduction

Les Matrices sont des cristaux de couleur généralement bleue dont la particularité est de pouvoir s'accorder avec l'esprit humain pour amplifier ses pouvoirs psychiques. On les appelle aussi des pierres-étoile.

Elles permettent à Marion Zimmer Bradley de donner une justification partielle à l'existence du laran chez les Ténébrans.

Description physique

Les matrices sont des pierres bleues, de tailles assez variées. Elles sont "vivantes" : des petits points ou rubans lumineux bougent sans cesse à l'intérieur. Ces points émettent de la lumière plus ou moins vive selon l'accord de la matrice à son possesseur.

Il est difficile de donner une idée de la taille normale d'une matrice. La matrice de Sharra décrite dans L'Héritage d'Hastur est considérée comme "énorme". Or, elle est insérée dans la garde d'une épée ornementale (L'Héritage d'Hastur, page 268). On peut donc supposer qu'elle mesure au plus une vingtaine de centimètres de long sur environ 5 centimètres de diamètre. Il s'agit ici de matrices natuelles.

Les matrices existent à l'état naturel mais elles peuvent aussi être fabriquées, et il était courant de construire des matrices énormes (en particulier des écrans moniteurs) pendant les âges du chaos (op. cité, pages 245 et 293). Le Conseil Comyn a interdit la fabrication de nouvelles matrices (op. cité, page 245).

Certaines matrices sont peut être des formes de vie particulières. Desideria Storn présente la matrice de Sharra comme une déesse ou une force élémentaire (op. cité, page 259). Lew Alton hésite à dire que la matrice de Sharra n'est pas vivante (op. cité, page 301). Un autre élément qui porte à croire que certaines matrices sont vivantes est que le danger lié à leur utilisation ne semble pas directement lié à leur puissance mais plutôt à leur véritable nature. Ainsi, si une matrice a été utilisée comme arme (comme Sharra), une sorte de phénomène de mémoire rend difficile une utilisation pacifique (op. cité, pages 370 et 374), comme si la matrice après avoir goûté le sang ne pouvait plus s'en passer.

L'amplification du potentiel psi

Dans L'Héritage d'Hastur, Lew Alton décrit les matrices de la façon suivante (page 29) :

une gemme qui amplifie les résonances du cerveau et transforme le pouvoir psi en énergie.

L'explication théorique du phénomène est basée sur la notion de résonance, classique en physique. Si on excite un objet à une fréquence qui est proche d'une de ses fréquences caractéristiques (ses fréquences de résonance), l'excitation est auto-amplifiée et atteint rapidement une amplitude énorme qui provoque en général la destruction de l'objet. Il est possible par exemple de détruire un pont en faisant passer dessus un régiment qui marche au pas (à condition que le rythme des pas soit bien choisi).
Le cerveau émet des ondes psychiques appelées énergons, avec une fréquence caractéristique pour chaque personne. Une fois la matrice réglée, elle possède une fréquence similaire à celle du cerveau et le flux d'énergons est donc amplifié par son passage par la matrice (L'Héritage d'Hastur, page 292) . Le contrôle du télépathe s'effectue à la sortie, après l'amplification. L'astuce est qu'il y a création d'énergie puisque que le télépathe peut provoquer seul des phénomènes qui nécessiteraient une énergie énorme.

Les matrices personnelles

Le réglage

Quand un enfant Comyn est testé et qu'on découvre qu'il possède le Laran, on lui confie une matrice. Même si le jeune télépathe est laissé sans entraînement, la présence d'un véritable potentiel télépathique entraîne le réglage (approximatif) de la matrice sur ses vibrations (op. cité, page 32). Quand la matrice est bien accordée, les points lumineux qui bougent dans sa matière deviennent très lumineux (op. cité, page 248). Au contraire, une matrice mal ou pas réglée sur un esprit humain n'émet pas beaucoup de lumière. En fait, la lumière émise est très liée au potentiel du possesseur de la matrice. Quand la matrice est parfaitement réglée, la lumière est d'autant plus forte que le propriétaire est un télépathe puissant (op. cité, page 248).

Le lien entre la matrice et son propriétaire

Une fois qu'une matrice est réglée sur l'esprit d'un télépathe, il est extrêmement dangereux de la toucher. En fait, toucher une matrice qui est réglée sur l'esprit d'un télépathe peut mettre celui-ci en état de choc (op. cité, page 33).

En fait, la simple séparation d'un télépathe de sa matrice peut provoquer sa mort (op. cité, page 379). Après la séparation, si le télépathe est encore vivant, il souffre à la fois physiquement et mentalement, en particulier d'une sensation de vide. Il souffre de bourdonnement dans les oreilles, de troubles de la vision, il a du mal à se concentrer (op. cité, page 380). En fait, si un télépathe reste trop longtemps séparé de sa matrice et que celle-ci n'est pas conservée par une gardienne, il meurt (op. cité, page 381). Notons d'ailleurs qu'excepté pour une gardienne, la manipulation d'une matrice réglée sur quelqu'un d'autre est dangereuse (op. cité, page 381).

Il est parfois utile de toucher la matrice d'un télépathe, dans certaines conditions assez exceptionnelles. C'est le cas quand un télépathe est en situation de crise, quand il est enfermé à l'intérieur de son propre esprit (comme pendant un accès de la maladie du seuil). On utilise alors comme dernier recours la méthode brutale, c'est à dire toucher la matrice du télépathe (op. cité, page 408).

La conservation des matrices

Quand elles ne sont pas utilisées, les matrices doivent être protégées pour trois raisons :
  • Si une matrice n'est pas accordée à un esprit en particulier, elle peut s'accorder à la première personne qui l'approchera suffisamment longtemps.
  • Si une matrice est accordée, le simple fait de la toucher peut faire souffrir son propriétaire.
  • Enfin, une matrice non protégée peut entrer accidentellement en résonance et amplifier sans contrôle les ondes psychiques d'un télépathe (op. cité, page 248).

La technique classique de protection est d'entourer la matrice par de la soie. En général, un télépathe conserve sa matrice dans un sachet de cuir doublé de soie, porté suspendu autour du cou (op. cité, page 29). La soie réalise l'isolation télépathique. Elle est aussi utilisée pour isoler les grosses matrices comme celle de Sharra. Dans L'Héritage d'Hastur, Thyra conserve sa matrice dans un coffret en cuivre, ce que Lew Alton considère comme très dangereux (page 248).

Les matrices "collectives"

Certaines matrices plus grosses et plus puissantes que les autres ne peuvent pas être utilisées simplement comme matrices personnelles. Elles sont alors manipulées par un cercle de tour. Dans ce cas, les énergons émis par les télépathes du cercle sont accordés (pour tenir compte des différentes fréquences) et concentrés par la gardienne (ou le gardien). Elle transmet ensuite ce flux sur la grosse matrice et manipule l'énergie résultante après l'amplification.

Les matrices puissantes sont classées par niveaux. On associe ainsi à une matrice un nombre (en général inférieur à 10) qui mesure sa puissance. Ce nombre indique à peu près le nombre de télépathes nécessaires à une utilisation prudente de la matrice (op. cité, page 292). Lew Alton indique que la matrice de Sharra est extrêmement puissante et lui donne le niveau 9. A son époque, les cercles d'Arilinn ne manipulent que rarement des matrices de niveau supérieur à 4 ou 5 (op. cité, page 270).

La puissance d'une grosse matrice (niveau 9 ou 10) est tout simplement gigantesque. La matrice de Sharra pourrait être utilisée pour modifier l'orbite d'une des lunes de Ténébreuse (op. cité, page 295).

Monitorage des matrices

La loi des Comyn impose que toutes les matrices doivent être monitorées. Une matrice monitorée est en fait enregistrée auprès du réseau de Tours de Ténébreuse. Ceci signifie qu'elle apparait sur les écrans moniteurs (matrices géantes qui servent au contrôle de l'activité Psi) et qu'un moniteur peut plus ou moins prendre son contrôle, en particulier si celui-ci échappe au cercle qui la manipule (op. cité, page 269). C'est donc un important facteur de sécurité.

Il existe quelques matrices non monitorées, comme la matrice de Sharra (op. cité, page 245). Elles sont très dangereuses et sont en général des armes remontant aux âges du chaos.


copyright 96-99 Fabrice Rossi (rossi@fr.darkover.org)

fichier source (Dernière modification : Mer 21 Avr 1999 17:21:45)