Index général
Navigation
Site
Guide
Encyclopédie
Recherche
Archive
Liens
Fans

Les quatre lunes

par Guillaume Perrier

Les lunes

Le système solaire auquel appartient Ténébreuse s'organise autour de l'étoile de Cottman (le fameux soleil sanglant) (cf. Cottman IV). Ténébreuse possède elle-même quatre lunes :
  • Idriel : elle est bossue et informe ; sa couleur peut aller du vert au mauve.
  • Kirrdis : elle est bleue et verte.
  • Liriel : c'est la plus grande des quatre lunes ; sa couleur est violette.
  • Mormallor : c'est la plus petite des quatre lunes ; elle est d'un jolie blanc nacré et argenté.

Une influence réelle

Sur Terre, il est couramment admis que la Lune peut avoir des influences sur les phénomènes de marée par des forces d'attraction.

Sur Ténébreuse, la légende veut qu'à une conjonction des quatre lunes, des phénomènes étranges surviennent, influençant fortement l'intellect et les perceptions des individus. D'ailleurs, un dicton ténébran bien connu dit : "Point n'est besoin de se rappeler ce qu'on a fait sous les quatre lunes, une fois qu'elles sont couchées." (cf. La chaîne brisée, page 270).

Les légendes mises à part, il est vrai que les quatre lunes ont une influence directe sur le métabolisme des individus. Cette influence se trouvant exacerbée lors de leur conjonction où chaque lune exerce son attraction propre. Ces attractions conjuguées influencerait plus spécialement les sujets doués de laran, en éveillant chez eux de fortes pulsions sexuelles. Les individus, se trouvant alors dans un état second, s'abandonnent au plaisir (cf. Les casseurs de monde, page 208 à 212). Néanmoins, une conjonction des quatre lunes se produit assez rarement (cf. Soleil sanglant, page 73).


copyright 96-99 Guillaume Perrier
Version HTML par Fabrice Rossi (rossi@fr.darkover.org)

fichier source (Dernière modification : Mer 21 Avr 1999 17:21:45)